Loading...

Omega Seamaster : la montre de James Bond

Omega Seamaster Professionel

Omega Seamaster Professional 300m – « The James Bond watch »

La marque biennoise a été fondée en 1848 par Louis Brandt. Pionnière de l’industrie horlogère suisse, Omega a accompagné au fil du temps les plus beaux événements sportifs et aéronautiques.

La Seconde Guerre Mondiale marque un tournant important dans l’histoire de la marque. Omega devient en effet la marque de montre officielle de l’armée de l’air britannique avant d’équiper la Royal Australian Air Force, la Canadian Air Force et l’armée américaine. La première Omega Seamaster voit le jour en 1948, l’année où Londres accueille pour la secondes fois les Jeux Olympiques d’été.

Autre fait historique notable, Omega équipe Neil Armstrong et Buzz Aldrin en 1969 avec la Speedmaster, qui sera par la suite surnommée « The Moonwatch » (cf. Omega Speedmaster : elle a marché sur la lune).

Omega Seamaster 600 PloProf

Omega Seamaster 600 PloProf

Omega se fait à nouveau remarquer l’année suivante avec la Seamaster Professional 600 en battant la record du monde de profondeur de plongée. Utilisée et plébiscitée par les plongeurs professionnels, elle accompagne entre autres l’équipage du Commandant Cousteau lors d’expériences réalisées à plus de 500 m de profondeur. Ce modèle donne naissance chez Omega à la ligne PLOPROF, pour PLOngeurs PROFessionnels. Les modèles PLOPROF les plus récents sont étanches jusqu’à 1 200 m.

C’est en 1995 qu’Omega accompagne pour la première fois l’agent 007 dans GoldenEye avec la Seamaster Professional Diver 300 m quartz à cadran bleu. C’est Pierce Brosnan, grand amateur de la marque par ailleurs, qui sera le premier 007 à arborer une Omega. Ce film marque les débuts d’une riche collaboration entre Omega et James Bond, chacun ayant trouvé dans l’autre des valeurs communes : excellence, sportivité et élégance.

En 1997, nous retrouverons donc une Omega Seamaster au poignet de Pierce Brosnan dans Demain ne meurt jamais. La Seamaster se distingue à plusieurs reprises dans le film, elles fait d’ailleurs une apparition très remarquée dès le générique. Le cadran est toujours bleu mais cette fois, il s’agit de la version automatique. C’est également à partir de cette date que Pierce Brosnan devient ambassadeur officiel de la marque.

En 1999, le public retrouve la Seamaster dans Le monde ne suffit pas, puis en 2002 dans Meurs un autre jour.

La Seamaster Professional Diver 300 M fait une dernière apparition, en 2006, dans Casino Royal au poignet de Daniel Craig. Retrouvez ci-dessous la publicité d’Omega à l’occasion de la sortie du film Casino Royal :

Omega Seamaster Planet Ocean

Omega Seamaster Planet Ocean 600m

C’est au cours de ce même opus que la Seamaster Professional passe subtilement le relais à sa variante : la Seamaster Planet Ocean – référence 2900.50.91. Il s’agit là du modèle à cadran noir avec bracelet en caoutchouc et nommé BIG SIZE, en raison de son boîtier de 45,5 mm. Dans Quantum of Solace, James Bond arbore une Omega Seamaster Planet Ocean 600 M à cadran noir, il s’agit cette fois de la référence 2201.50.00. avec bracelet en acier.

Ces 2 dernières montres sont équipées du boîtier Omega 2500 : il s’agit d’un chronomètre à remontage automatique doté du célèbre mouvement à échappement Co-Axial.

Dans le dernier opus de la saga, Skyfall, James Bond est à nouveau équipé d’une Planet Ocean 600m. On le voit également arborant une Seamaster Aqua Terra à cadran bleu. Ces modèles sont tous deux équipés du calibre Omega 8500.

Comme Aston Martin, la marque Omega fait désormais partie de l’identité du célèbre agent britannique. Pour les fans de 007, une seule question : quand sortira le prochain James Bond ? Pour les fans d’Omega, une autre question : quelle(s) montre(s) portera-t-il ? La réponse à ces questions devrait être dévoilée dans les salles fin 2015. Il pourrait s’agir de l’adaptation cinématographique du roman de Sebastian Faulks paru en 2008 : Devil may care.

Alexandre DUBS, 02/08/2011