Loading...

Les expositions universelles de Paris

L’idée d’organiser une exposition internationale vient d’Angleterre. En 1851, l’empire britannique organise la première exposition universelle à Londres : l’objectif était bien entendu de rassembler des industriels internationaux en un même endroit mais également de porter aux yeux du monde la puissance de l’industrie britannique.

Devant le succès de l’opération, Napoléon III décida d’organiser une exposition équivalente à Paris. Dès lors, toutes les Expositions Universelles qui suivront revêtiront une dimension politique importante (cf. rétrospective ci-dessous). La première édition de l’Exposition Universelle de Paris a lieu en 1855. Chaque pays est libre de présenter ce qu’il souhaite : il va s’en dire que chacun présente en règle générale le fleuron de son industrie nationale. Plusieurs secteurs d’activités sont ainsi représentés : l’architecture, l’industrie, l’art, l’agriculture, le commerce …

Les différentes Expositions Universelles de Paris ont été d’une importance capitale pour la ville de Paris. Elles ont participé activement au rayonnement de la ville entre la seconde moitié du IXXème et la première moitié du XXème. Elles ont également été les moteurs du développement urbain de Paris et ont laissé en héritage les bâtiments qui font aujourd’hui sa renommée : la Tour Eiffel, l’embarcadère du Champ de Mars, le Petit Palais, le Grand Palais, le Palais du Trocadéro, le Musée d’Art Moderne …

Rétrospective

  • 1855 – Exposition universelle des produits de l’agriculture, de l’industrie et des beaux arts : l’exposition a lieu du 15 mai au 31 octobre 1855. Elle est initiée par Napoléon III pour contester le rayonnement britannique et promouvoir les industries nationales. 5 millions de visiteurs et 36 pays participants,
  • 1867 – Exposition universelle de Paris : l’exposition se déroule du 1er avril au 3 novembre. Egalement à l’initiative de Napoléon III, cette édition devait symboliser la puissance du Second Empire. Elle accueillit à cet effet les plus grands empereurs et monarques de l’époque. 11 millions de visiteurs et 41 pays participants,
  • 1878 – L’Exposition des technologies nouvelles : Cette édition est marquée par l’invention de l’ampoule électrique et de la machine à écrire. 16 millions de visiteurs,
  • 1889 – Exposition universelle de 1889 : du 6 mai au 31 octobre. Cette édition reste dans les mémoires car elle marque le centenaire de la Révolution Française et s’inscrit au cœur de la seconde révolution industrielle (1880 – 1914). La Tour Eiffel fut inaugurée quelques semaines avant le début de l’exposition. 32 millions de visiteurs,
  • 1900 – Exposition universelle et internationale de Paris : du 14 avril au 12 novembre. Cette exposition avait pour but de contrer le projet d’exposition de Berlin et devait se faire la rétrospective du siècle écoulé tout en laissant présager des progrès d’un nouveau siècle prometteur. Le développement de l’électricité et les progrès dans le secteur du transport y jouent un rôle majeur. 50 millions de visiteurs et 43 pays participants,
  • 1925 – Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes : l’exposition se déroule d’avril à octobre. Elle représente la transition entre 2 courants artistiques majeurs : l’Art Nouveau qui petit à petit cède sa place à l’Art Déco (dès le début des années 20). 16 millions de visiteurs,
  • 1937 – Exposition internationale des arts et techniques dans la vie moderne : du 25 mai au 25 novembre. La dernière édition des expositions universelles de Paris se déroule dans un contexte politique particulièrement difficile. Nous sommes 2 ans du début de la Seconde Guerre Mondiale : l’Allemagne est en proie au nazisme, la guerre civile fait rage en Espagne, l’Asie est en plein conflit sino-japonais … 31 millions de visiteurs et 46 pays participants.

Les enjeux des expositions universelles pour l’industrie horlogère

Que ce soit à Paris ou ailleurs, les expositions internationales ont toujours attiré les différents acteurs de l’industrie horlogère. De par leur public et de par leur impact « médiatique », les expositions universelles représentaient une formidable opportunité pour quiconque souhaitait donner à son activité une dimension internationale.

Chaque exposition est également l’occasion de présenter ses dernières nouveautés et innovations pour séduire un public plus large. Chaque édition permet également d’analyser sa concurrence et de s’inspirer des derniers progrès technologiques.

Alexandre DUBS, 07/03/2013