Loading...

Eterna KonTiki : l’aventure dans son ADN

Le nom du célèbre garde-temps Eterna Kon-Tiki se réfère à l’expédition du même nom dirigée par l’anthropologue norvégien Thor Heyerdahl en 1947. Mais d’où vient le nom Kon-Tiki ?

 

Kon-Tiki : les origines

Tout commence dans les années 30′ alors que Thor Heyerdahl se trouve sur l’île de Fatu Hiva, en Polynésie française. Lors de son séjour, il échange à plusieurs reprises avec un vieil indigène qui lui compte l’histoire de ses ancêtres. C’est un certain Tiki, alors chef de la tribu, qui aurait conduit ses paires dans cet archipel polynésien. Il aurait traversé les mers du Pacifique Sud depuis une lointaine contrée, à l’Est …

Plus tard, Thor Heyerdahl fera le rapprochement avec le nom d’un Dieu de la mythologie inca : Kon-Tiki. Kon-Tiki est en effet l’un des noms donnés au Dieu Viracocha. Il s’agit de la divinité la plus importante : c’est le dieu créateur, il est associé au soleil. D’après la légende, Viracocha jaillit du lac Titicaca en des temps sombres pour apporter la lumière et la civilisation. Toujours selon la légende, Viracocha disparut en marchant vers l’Ouest sur les eaux du Pacifique Sud. Le mot Viracocha signifie par ailleurs littéralement L’écume de mer.

Dès lors, Thor Heyerdahl se fait le porte-parole de la théorie selon laquelle l’actuelle Polynésie française aurait été peuplée par des tribus d’Amérique du Sud alors qu’il était communément admis jusque-là que les Polynésiens descendaient de populations du Sud-Est asiatique. A l’époque, Thor Heyerdarhl n’est pas pris au sérieux par la communauté scientifique. Il décide alors de se lancer dans une expédition qui devait démontrer que sa théorie était une éventualité à considérer.

 

L’expédition du Kon-Tiki

Le projet de Thor Heyerdahl prend vie en 1947. Il réussit à réunir les financements nécessaires pour monter l’expédition. Accompagné de 4 autres Norvégiens et d’un Suédois, il embarque à Callao (Pérou) le 28 avril 1947 à bord de son radeau à voile baptisé Kon-Tiki : il s’agit d’un radeau fabriqué en bois de balsa et assemblé à l’aide de cordes. L’objectif de Thor Heyerdahl était de naviguer dans les mêmes conditions que les incas de l’époque afin de ne pas biaiser son expérience. Il s’autorisa néanmoins à embarquer un équipement radio et un canoë de sauvetage.

Au milieu de l’Océan Pacifique Sud, les marins scandinaves ont dû braver les intempéries, les requins, les maladies. Le 7 août 1947, la témérité de Thor Heyerdahl et de ses hommes est enfin récompensée. Après 101 jours de navigation épiques et 4 300 milles nautiques parcourus ( = env. 8 000 km), ils atteignent enfin l’archipel des Tuamotu (actuelle Polynésie française).

En 1947, le succès de l’expédition Kon-Tiki ouvre la réflexion sur une possible influence des incas sur les îles du Pacifique Sud. Aujourd’hui encore, les travaux se poursuivent pour mieux comprendre les interactions entre les différentes populations de cette région du globe. Thor Heyerdahl a marqué le XXème siècle de son empreinte ; sa détermination, son goût de l’aventure et l’impact de son travail dans les communautés scientifiques ont fait de lui un véritable héro des temps modernes.

 

Carte interactive : 

 

Eterna KonTiki : une montre iconique

Dans la phase de préparation de l’expédition, Thor Heyerdahl avait sollicité la marque Eterna pour se procurer des montres étanches afin d’en équiper les membres de l’équipage. Déjà reconnue à l’époque pour la qualité et la fiabilité de ses garde-temps, la marque assura le développement de ce nouveau modèle baptisé KonTiki. C’est ainsi que sont nées les premières montres KonTiki.

Montre Eterna Super KonTikiMalgré le succès de l’expédition, Eterna ne commença à commercialiser le modèle qu’à partir de 1958. Ce fut un succès immédiat. Plusieurs déclinaisons du modèle original ont bien entendu vu le jour. Parmi les plus célèbres, on retrouve la Super KonTiki commercialisée à partir de 1973 et portée par les commandos de l’armées israélienne.

Pour marquer leur filiation avec l’expédition de Thor Heyerdahl, la plupart des modèles KonTiki arbore l’illustration du radeau sur le fond de leur boitier.

Les montres Eterna KonTiki : taillées pour l’aventure !

 

Vous retrouverez ci-dessous le documentaire de l’expédition réalisée par Thor Heyerdahl lui-même en 1950. Cette réalisation reçut l’Oscar du meilleur documentaire en 1952.

 

Alexandre DUBS, 21/08/2016